3 tagged articles 10-18

Point final. 29/07/2018

___On ne va pas se mentir, je n'ai aucune idée de comment commencer cet article qui sera le plus dur à écrire de tout ce blog. Je vais essayer de faire les choses bien, mais je m'excuse d'avance pour les fautes et les incohérences à venir.
 
___Golden-Book existe depuis quasiment six ans maintenant. Dessus auront été chroniquées 270 fiches, dont un tiers écrites par moi-même. Ce blog aura été blog star, aura connu deux noms, et aura été géré par 14 personnes au cours de son existence. Il totalise plus de 21 700 visites et 4 800 commentaires. Ce sont des statistiques que je trouve pour ma part impressionnantes et si on me l'avait dit quand j'ai créé ce blog, je ne l'aurai pas cru.
 
___Mais il se trouve que dans ce beau voyage j'ai perdu la passion. Je suis aujourd'hui bien différente de celle que j'étais quand j'ai commencé, à 15 ans. Je sais que je serai fière de ce que je suis devenue, mais cela ne change rien au fait que je n'ai plus la même envie. J'aime toujours lire, je lis sans compter. Mais passer du temps à faire des fiches pour vous partager mon enthousiasme pour tel livre ou mon dégoût pour un autre, ça je n'en ai plus envie. Il en est de même pour tout ce qui est gérance de ce blog. Je ne ressens plus d'excitation à la lecture des commentaires laissés, la fougue me forçant à répondre de suite m'a quittée, et je n'ai plus la joie que me procure la rédaction de la NL où je pouvais un peu parler avec vous d'autre chose que de littérature.
 
___J'ai changé, et c'est pourquoi j'ai décidé d'arrêter ce blog.
 
___Evidemment cette décision n'est pas juste liée à ma perte d'intérêt pour l'activité de blogueuse et chroniqueuse elle est aussi liée au fait que mes études et ma vie en générale me demandent de plus en plus de temps et d'énergie. Je n'ai pas eu une année facile c'est pourquoi j'ai été beaucoup moins présente ici, et durant ce temps j'ai ressenti l'existence de ce blog comme un fardeau. Je me disais "il faut encore que je rédige une fiche sur tel livre", "il ne faut pas que j'oublie de m'occuper de la NL", "il faut que je réponde aux commentaires", "il faut que j'envoie un message aux filles vis à vis de tel article qui sortira dans tant de temps". Vous ne le voyez pas mais c'est une organisation à part entière, et j'ai plus le temps ni l'envie pour cela.
 
___Je vous remercie toutes pour avoir continué de venir commenter les articles, de donner vos avis et d'échanger avec nous. Pour certaines vous êtes là depuis très longtemps, et je vous suis énormément reconnaissante d'avoir fait ce bout de voyage avec moi. J'ai toujours été heureuse de partager cela avec vous et je suis triste que ça s'arrête.

___Je remercie également toutes les chroniqueuses qui sont passées par ici, notamment celles qui y ont laissé une marque indélébile : Cookie, Kiwi, Aneurysm, Flora, Aeroyou, Wish, LittleTartine et bien sûr l'équipe de cette année. Sans vous rien n'aurait été pareil et je vous remercie de vous être prêtées au jeu. Je tiens tout particulièrement dans mon c½ur les deux premières équipes avec qui j'ai partagé de nombreux fou rires sur skype ou ici, vous comptez beaucoup pour moi et je suis contente d'avoir pu garder contact avec la plupart d'entre vous.

___Mettre fin à ce blog me crève le coeur, je vous le dis honnêtement. J'y ai réfléchi longuement, à plusieurs reprises. C'est déjà une idée qui m'avait traversé l'esprit il y a environ 1 an et demi de ça mais j'ai eu envie de continuer. Mais là ça y est, je sais que c'est la bonne décision à prendre. Ça me rend triste de m'arrêter, merde, j'en chiale de vous dire que la semaine prochaine il n'y aura pas de NL et qu'il n'y en aura plus aucune sur ce blog. Ca aura été une très grande part de moi-même, mais ça s'arrête là.

___Je ne dis pas que c'est une fin définitive, que je n'écrirai plus jamais d'articles ou que je compte disparaître d'internet. Mais ce blog a fait son temps et il en est de même pour cette plateforme de manière générale. Il est fort possible que d'ici quelques mois ou années vous me retrouviez sur une autre plateforme sous un autre nom de blog (ou peut-être le même qui sait ?) à écrire des articles plus ou moins similaires, et je passerai ici vous en parler. Mais d'ici là j'ai besoin d'une vraie pause et de quitter cet endroit.

___Si vous voulez rester en contact, je vous donne mon twitter avec joie (→ https://twitter.com/AoStark_). Sachez que c'est le seul réseau social où je suis vraiment active mais si vous voulez autre chose on peut négocier.
___Par ailleurs ce blog ne sera pas supprimé et les articles resteront en ligne, il n'aura juste plus aucune mise à jour.


___Je quitte ce blog comme on quitte un bel appartement dans lequel on a vécu plusieurs années : la gorge serrée, mais la tête remplie de bons souvenirs et le coeur gorgé d'amour.

___Je signe pour la dernière fois sous ce nom,
___Merci pour tout.


___Zoubi,
Sa-chan.




Le livre de Dina, tome 1 : Les limons vides 03/04/2016


Titre : Les limons vides
Auteur : Herbjørg Wassmo
Edition : 10-18
Année de publicaton : 1994
Pages : 172
Prix : 6,10¤

___Quatrième de couverture
Figé dans un linceul de glace, à l'extrême pointe de la Norvège, le Nordland est un pays de fin du monde. Là-bas, se déchaîne une furie, une femme, Dina, que la mort suit comme son ombre. Enfant, Dina est frappée par le destin, par la main de Dieu ou par celle du diable. Ou par les trois. Elle tue sa mère. Maudite par son entourage, abandonnée à elle-même, elle grandit, sauvage et, surtout, libre. Dès lors, Dina, arrogante, farouche, ira, seule, sur un long chemin de hargne. Le Livre de Dina est un long requiem, un chant de douleur et de violence, de folle passion et d'insondable solitude. Ici, l'amour est une danse effrénée et voluptueuse, une torture, une mise à mort. Herbjorg Wassmo dirige son tumultueux personnage d'une plume rapide, sensuelle, vertigineuse. Elle dompte les mots, les images, les sens, tout comme sa Dina asservit son étalon ou ses amants, assouvit sa rage de vivre. Sans palabres.

___Extrait
Savoir jouer les notes ne veut pas dire qu'on a le pouvoir d'émouvoir. La musique a une âme, comme les gens. Il faut aussi la faire entendre...

___Mon commentaire
Dans le lointain Nordland, à Reisnes, règne la nouvelle épouse du maître, Dina. Enfant, elle a grandi seule après avoir causé, intentionnellement ou non, la mort de sa mère dans des circonstances atroces. Abandonnée de tous, elle s'est forgée un caractère farouche et libre. Dina est une sauvageonne, Dina ne reconnaît aucune règle. Mais Dina joue merveilleusement bien du violoncelle et c'est ainsi que Jacob est tombé sous son charme.
Le mariage n'assagit pas la jeune femme. Son vieux mari est de plus en plus épuisé par ce personnage insaisissable et insatiable. Elle ne fait que ce qu'elle veut. Et la mort finit par frapper de nouveau la vie de Dina.
Le roman, premier tome du Livre de Dina, s'ouvre sur le récit de la mort de Jacob (je n'en dirai pas plus à ce sujet, à vous de découvrir comment cela s'est passé). Dès le début, nous avons un aperçu assez complet de l'héroïne de la trilogie. Au long de l'histoire, on se laisse tantôt toucher, tantôt exaspérer par cette satanée Dina. Elle ne respecte rien ni personne, c'est une musicienne extraordinaire ; elle est forte et fragile à la fois.
Le tout se déroule dans la Norvège du XIXème siècle. Comment ne pas se laisser charmer par l'évocation des villes et des fjords de ce superbe pays (Trondheim, Bergen...) ?
J'étais un peu sceptique au début de ma lecture. Finalement, je pense que je retrouverai avec plaisir l'ambiance froide et terrible à travers les deuxième et troisième tomes !

___Vos avis?



Tags : 10-18 - Herbjorg Wassmo - #Rupture Symbolique

Le livre de Dina, tome 2 : Les vivants aussi 11/02/2017




Titre : Les vivants aussi
Auteur : Herbjørg Wassmo
Edition : 10-18
Année de publication :
Pages : 192
Prix : 6,10¤

___Quatrième de couverture
Veuve silencieuse du domaine de Reinsnes, au nord de la Norvège, Dina, le ventre arrondi, règne au mépris des convenances, asservissant le monde à sa justice implacable ou sa passion féroce. Pourtant, sous l'éternel poids de ses morts et de ses démons, Dina l'insatiable change peu à peu. L'arrivée d'un visiteur la ramènera à la vie...

___Extrait
Le chagrin, c'est les images qu'on ne peut pas voir, mais qu'il faut porter quand même.





___Mon commentaire
Alors que son mari meurt à la fin du tome 1 dans les circonstances que nous savons, Dina se retrouve veuve et enceinte. Qui est réellement le père du petit Benjamin, Jacob ou Tomas? Nous ne le saurons pas.
Les années passent à Reisnes, de nouveaux personnages font leur apparition : ainsi Stine, la nourrice de Benjamin, ou monsieur Léo dont Dina semble tomber amoureuse. Par ailleurs, elle se comporte de plus en plus (enfin !) comme la maîtresse du domaine.
Quelle étrange femme que cette Dina ! Ce deuxième tome est à la hauteur du premier. Impossible, cependant, de dire comment l'histoire finira ; elle est tellement surprenante !
Réponse dans le tome 3 !

___Vos avis?


Tags : 10-18 - Herbjorg Wassmo - #Rupture Symbolique

Le livre de Dina, tome 3 : Mon bien-aimé est à moi 29/10/2017

Titre : Mon bien-aimé est à moi
Auteur : Herbjørg Wassmo
Edition : 10/18
Année de publication : 1989
Pages : 246
Prix : 7,10¤

___Quatrième de couverture
Plutôt qu'une saga romanesque, Le Livre de Dina est une sorte de long poème à la manière antique. On est là-bas, à Reinsnes, quelque part, au bord de la mer de Norvège. Et le destin de Dina, la fille du commissaire, est tragiquement scellé le jour, où âgée de cinq ans, elle ébouillante et tue par maladresse sa mère, Hjertrud, avec la bassine de lessive. Désormais, elle va vivre chaque instant dans l'obsession du drame. Quand on la marie malgré elle à Jacob, un commerçant propriétaire terrien, elle le veut tout à elle et désorganise la vie dans la calme demeure de Reinsnes dirigée par Mère Karen. La mort la hante. Et on ne sait pas si c'est elle qui, un jour, a tué Jacob sur une route verglacée de la montagne. Devenue jeune veuve et mère d'un fils, Benjamin, elle mène une existence déroutante, enflammée de brèves passions charnelles. Et puis arrive Léo Zjukovskij, le Russe à la joue marquée d'une cicatrice. Dina croit enfin pouvoir trouver le repos. Mais il n'est venu que pour mieux repartir. Le Livre de Dina, en trois tomes portés par un souffle constant, est une longue incantation tragique par l'un des auteurs fondamentaux de la nouvelle littérature norvégienne.

___Extrait
- A qui tient-on, parmi tous ceux qu'on rencontre? Tu dois l'savoir, toi qui as tant voyagé?
- Il n'y en a que quelques-uns...

___Mon commentaire
Voici donc le troisième et dernier tome du Livre de Dina.
Le Russe Léo, qui ne reste jamais longtemps, semble avoir pris le coeur si dur de la jeune maîtresse de Reisnes. Mais qui est-il, celui que Dina cherchera à travers la Norvège? Qui est-il et pourquoi disparait-il sans cesse?
Ensuite, il y a Niels, Niels et ses magouilles, Niels et sa carte de l'Amérique, Niels et les chiffres qui s'échappent. Mais cette fois, Dina a compris, Dina attend des comptes. Et un nouveau drame s'abat sur le domaine.
Enfin, il y a tous les autres : le fiable Anders, Johan, Benjamin, Hanna, Stine, Oline, mère Karen, le commissaire... Ils sont tous là, pour notre dernier voyage au fond de la Norvège du XIXème siècle.
Dina, ah, Dina, toujours aussi impulsive et imprévisible. Je suis presque triste de quitter ce personnage intransigeant et fascinant. Celle qui mène son domaine d'une main de fer ne parvient pas à dompter sa passion pour le mystérieux Léo et le résultat en est terrible et superbe à la fois.
J'ai apprécié ce dernier tome autant que les deux précédents.

___Vos avis?



Tags : Herbjorg Wassmo - 10-18 - #Rupture Symbolique